Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DEFENSES TACTIQUES

www.defensestactiques.fr

Etre un chef par "Marius" partenaire officiel du club Défenses tactiques

Publié le 21 Décembre 2019 par defenses-tactiques

« Si vous voulez être un chef un jour, songez à ceux qui vous seront confiés. Dites-vous bien que si vous ralentissez, ils s’arrêteront. Si vous vous asseyez, ils se coucheront. Si vous doutez, ils désespèreront. Mais si vous marchez devant, ils vous dépasseront. Si vous donnez la main, ils donneront leur peau. Et si vous y croyez, alors ils seront des Saints. »

Marius Team Combat

Cette maxime militaire rassemble les principales valeurs liées au modèle de leadership de l'armée. L'institution militaire est d'ailleurs un lieu d'exception où se rencontrent différentes origines et histoires, différents codes et méthodes, différentes personnalités et légendes à l'image de celle de « Marius ». Connu pour son franc-parler et reconnu pour ses vingt années passées au sein des forces spéciales, il nous livre sans détour ses conseils en matière de leadership.

- Être exemplaire et passionné, car « l'exemple reste le meilleur moyen d'influence »

Un leader au sens des commandos marine est avant tout un passionné qui va mener et porter un collectif. Pour certains, le leadership est inné. Pour d'autres, il est le fruit d'un apprentissage. Dans les deux cas, le leader devra chercher avant tout à valoriser ses collaborateurs et ne pas se contenter de l'appréciation de sa propre hiérarchie.

Avoir du leadership nécessite de l'humilité, car « l'organigramme ne fait pas le leader ». Le leader doit être capable de faire ce qu'il attend de ses collaborateurs, mais avec un niveau d'exigence encore plus élevé pour lui-même s'il veut être crédible : « Ne faites pas faire à quelqu'un ce dont vous n'êtes pas capable ».

Enfin, et quelle que soit la taille de votre organisation, il est vivement recommandé de communiquer, de chercher le contact auprès de son équipe et de prendre appui sur les plus anciens pour éviter la désinformation. Cela permet également d'assurer la cohésion du groupe : chacun sait ainsi qu'il peut contribuer à faire progresser le collectif par ses idées ou ses propositions.

- Connaître son équipe en gardant à l'esprit « qu’on peut voir le cerveau d'une personne en ouvrant son caisson »

Un leader doit connaître individuellement les membres de son équipe, quitte à passer seulement 5 à 10 minutes avec chacun d'entre eux en cas d'effectif trop important.

Il doit également être juste et équilibré, autrement dit faire preuve d'une franchise humaine et savoir dire quand les choses vont mal ou bien avec la même intensité. Toute vérité n'est pas simple à dire ou à entendre, et c'est pourquoi il faut faire preuve de gradualité, expliquer ses propos et, surtout, proposer des solutions.

- Développer l'esprit collectif pour « développer une respiration collective »

« L'armée est la seule boutique dans laquelle vous pouvez commencer votre carrière comme ouvrier et la finir comme PDG ». Chacun peut donc saisir sa chance et la notion de mérite prend tout son sens. Dans les forces spéciales se rencontrent à la fois l'esprit de cohésion et le collectif, mais également le dépassement de soi et les épreuves individuelles. On y retrouve donc des performances individuelles et collectives. « C'est en sortant les individus de leur milieu, en assurant une mixité et en se mettant à leur portée que l'on obtient adhésion et respect ».

Contrairement aux idées reçues, les commandos marine cherchent avant tout à valoriser leurs membres pour créer une « respiration collective », car « c'est lorsqu'on connaît la valeur d'une vie qu'on apprend à se faire mutuellement confiance, à relativiser et à se respecter ».

- Se remettre en question en permanence, car « l'entraînement ne finit jamais »

Pour rester performant, le leader doit être dans le doute et le questionnement tout en sachant trancher. Cet état d'esprit permet d'être constamment à jour, à plus forte raison dans un monde qui évolue de plus en plus vite.

Il peut parfois arriver que certains leaders se sentent égarés ou en écart par rapport à leur position. Ces personnes devront retrouver confiance en elles pour retrouver leur chemin : « chez les commandos marine, plus on nous fait nager en profondeur et plus on va apprendre à remonter avec facilité ».

En matière de leadership, les forces spéciales n'accordent guère d'importance aux différentes origines ou convictions des membres de leur équipe. Elles savent fédérer cette diversité autour d'un projet commun tout en valorisant ce que le collectif produit. Car comme nous l'enseigne la nature, le plus nourrissant dans un arbre n'est pas sa racine, mais ses fruits. 🇫🇷

Etre un chef par "Marius" partenaire officiel du club Défenses tactiques
Etre un chef par "Marius" partenaire officiel du club Défenses tactiques
Commenter cet article